• La suceuse du bois de vincennes

     By :  Thierry    

                 Homme - 34 ans, célibataire, hétérosexuel

                  Paris (75)

     

                               Ca faisait un moment qu'on l'avait repérée dans ce bar de la bastille,pas franchement belle mais avec ce genre de regard qui te fait bander. Toujours assise à la même table en train de siroter sa bière, taper la discute avec les clients et  repartir chaque fois avec un mec. Ce jour là Abdou avait décidé de lui parler, il s'était assis près d'elle et avait commandé deux bières, je restais tranquille au comptoir, voir comment il allait s'en sortir. Un moment plus tard il recommandait deux bières, puis encore deux. Ca faisait une bonne demie heure qu'on était dans ce troquet lorsque je l'avais vu rappliquer.

    " - C'est bon, mec, elle nous suce pour 50 balles

      - T'es un chef, mec, elle a une piaule ? 

      - Non, elle veut qu'on la traîne au bois de Vincennes "

                                  Elle connaissait ses coins, la garce, elle nous avait amenés dans un endroit tranquille ou ne passait jamais personne. Sur le trajet elle nous avait raconté un peu, la galère, le chômage, rien d'autre a faire que traîner dans les bars, et puis bon, la pipe ça rapporte, et elle aime ça, elle prévient, elle aime les mots crus, elle aime qu'on l'excite,faut se sentir salope pour bien sucer. Elle était cool quand même, elle nous avait fait sortir et sucer ses nichons et montré ses cuisses, nous avait défroqués en rigolant et fait mine d'être impressionnée 

    " - Humm, vous avez de belles grosses queues, les garçons, je vais bien vous les sucer "

    Abdou y avait eu droit le premier,elle avait mis la main dans sa culotte pour se chauffer un peu, je la regardais sucer la grosse bite noire de mon pote, elle savait y faire, la salope, d'entrée elle pompait dur, moi je me faisait branler doucement en attendant mon tour, j'avais sorti mon téléphone sans trop y croire

    " - On peut faire des p'tites photos ?

      - Oui mais bon tu me les files après, et puis vous gardez pour vous, vous balancez pas sur internet "

    La suceuse du bois de vincennes

    La suceuse du bois de vincennes

                       

              Elle m'avait pris en bouche à ce moment là, putain ce qu'elle suçait bien, elle l'avalait toute entière, puis la ressortait pour la branler, reprenait celle d'Abdou puis encore la mienne, on parlait plus, on la laissait faire, elle pompait bruyamment et nous mordait le gland en riant toujours ça me rendait fou, je voyais le moment ou j'allais tout lui balancer tout de suite sur la tronche, je décidais de la calmer un peu

    " - Eh, calmes, mignonne, on en veut pour notre pognon.

      - Bon d'accord, vous voulez toucher un peu ?

      - Avec plaisir ma cochonne, on peut te baiser ?

      - Non, vous touchez et je suce, ok ?  

    La suceuse du bois de vincennes

    La suceuse du bois de vincennes

     

                           

                                                          Elle se laissait pétrir en léchant nos couilles, cette salope, elle se la jouait vicieuse à se laisser pincer les tétons, à nous laisser mettre nos main dans sa culotte chaude et mouillée, à remonter nos bites avec le bout de sa langue et se toucher la pointe des nichons avec nos glands, elle faisait durer le plaisir à présent la chienne. Je sentais que j'allais venir, j'essayais de lui faire comprendre

    " - Allez, pompe à fond, salope, vas y, lâche toi, tu vas avoir ta récompense "

      - Oui les garçons, jutez dans ma bouche , allez venez bande de salauds. "

    Elle s'était remise à pomper avec ardeur, je regardais Abdou du coin de l'oeil , il en pouvait plus mais c'est moi qui venais le premier. J'aurai voulu tout lui mettre sur la tronche mais elle serrait ma bite entre ses lèvres et je lui déchargeais tout mon jus dans la bouche sans qu'elle laisse échapper une goutte

    La suceuse du bois de vincennes

    La suceuse du bois de vincennes

     

                                                                          Abdou, qu'elle branlait de l'autre main, eu un cri annonçant qu'il allait jouir, elle lâchait ma bite pour se précipiter sur la sienne et le vider à son tour, lui aussi, le tenant fermement pour garder sa bite au fond de la gorge, elle faillit s'étouffer tant les jets de mon pote étaient puissants, elle réussit quand même à ne rien laisser perdre et nous regardait en riant, nous montrant sa langue pleine de sperme avant de tout avaler

    Sacrée suceuse ! c'est sur qu'on va aller traîner encore du coté de la bastille !

     

     

    « J'aime le sucer Mon jeune voisin »
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter